top of page

Elle essaya...mais Dieu subvenait à ses besoins d'une autre façon.

« MON SECOURS VIENT DU SEIGNEUR »


Dieu est grand. Vous êtes libres de croire ce que vous voulez; nous avons tous été libres de choisir le chemin que nous prenons dans la vie. Cherchez la vérité et cherchez Dieu, et vous le trouverez. Avec le libre arbitre que nous avons, que choisiriez-vous de faire alors? Certains cherchent à améliorer leur vie tandis que d’autres choisissent de suivre le but que Dieu a pour eux. Une chose est sûre quand Dieu vous appelle Il vous pourvoira sûrement. La Pasteur Marieta « Mayet » Gardon, IT missionnaire, est au service du Seigneur au Cambodge depuis des années et elle apprécie le chemin qu’elle a pris comme le Seigneur l’a appelée à devenir missionnaire. Pasteur Mayet avait le désir d’être un éducateur depuis qu’elle était jeune. En raison de la pauvreté, il n’était pas facile pour elle d’obtenir un diplôme en éducation, mais le Seigneur est venu à son aide et Il l’a équipée et l’a formée pour ce qu’Il avait à l’esprit pour sa vie. Dieu a amené les bonnes personnes dans sa vie qui peuvent l’aider à se préparer à être la personne que Dieu voulait qu’elle soit. Ses amis l’ont présentée à International Teams Philippines, une organisation d’envoi de mission. Elle a mentionné que lorsqu’elle a rejoint l’informatique, elle priait pour aller en mission en Papouasie-Nouvelle-Guinée, mais le Seigneur voulait qu’elle aille au Cambodge. Elle a vu comment Dieu a préparé son chemin pour aller au Cambodge. Dieu a fourni son billet et son argent de poche et l’a guidée à atteindre le Cambodge en toute sécurité alors qu’elle voyageait seule en Septembre 2012. Pendant trois ans, elle a été tenteuse. Elle a été l’une des enseignantes de l’École internationale Emmanuel. C’est une école fondée par des pionniers de l’informatique missionnaires au Cambodge. Alors le Seigneur l’a incitée à faire un acte de foi et à aller à plein temps dans le ministère. Le Pasteur Mayet a décidé de suivre le Seigneur. Elle louait un endroit où elle pouvait enseigner l’anglais et l’évangile aux enfants moins fortunés. Elle n’avait aucun revenu, donc elle dépendait entièrement de la provision de Dieu pour soutenir le ministère. Le Seigneur a utilisé différentes personnes pour subvenir aux besoins du pasteur Mayet. Le pasteur Mayet a rappelé un jour de l’An où elle a reçu 90 $. Avec le montant qu’elle a reçu, elle l’a conservé afin de pouvoir l’utiliser pour toutes les dépenses qu’elle pourrait avoir à l’avenir alors qu’elle prévoit déménager dans un meilleur endroit pour enseigner aux enfants. Quelques jours plus tard, elle a demandé au Seigneur de fournir un meilleur endroit pour les enfants. Elle enseignait aux enfants dans un refuge misérable et elle croit que Dieu peut faire plus pour ceux qui mettent leur confiance en Lui. Elle a prié : «Seigneur, tu es plus que capable de nous conduire vers un monde meilleur, fais savoir au peuple que je sers un Grand et un Dieu tout-puissant qui peut exceller dans la vie de ses enfants». Pendant des mois, le Pasteur Mayet a prié avec ferveur à Dieu de les faire bouger et elle sait que puisque c’est le ministère du Seigneur, Il sera celui qui pourvoira à cela. Elle a trouvé un bâtiment nouvellement construit et Dieu a fourni le dépôt de loyer. C’est en mars qu’elle a lancé le nouveau « Joy Care Center », et même le matériel didactique était fourni par la connaissance du pasteur Mayet. Cependant, après quelques mois, elle a rencontré un problème financier. Elle n’avait pas l’argent pour payer le loyer du centre qu’ils utilisaient. Elle a admis qu’elle était tentée de résoudre le problème par sa puissance, mais le Seigneur avait ses façons de pourvoir à ses besoins. Un de ses amis missionnaires en Thaïlande l’a appelée et lui a demandé de rencontrer des missionnaires d’Afrique et d’Amérique voyageant au Cambodge. Elle les a rencontrés et les a amenés au restaurant pour manger. Ils ont commencé à parler et ils ont demandé ce que le pasteur Mayet faisait au Cambodge avant même de finir leur repas, ils lui ont remis une enveloppe qui contenait 3000 bahts. C’était plus que les 2000 bahts dont elle avait besoin ! Le Pasteur Mayet était heureux qu’elle ne prenne pas les choses en main et c’était la preuve que Dieu soutiendra Ses enfants qui font Sa volonté. « Dieu est vraiment bon, il a comblé nos besoins de façon extrême. En effet, mon aide vient du Seigneur ! » a commenté le Pasteur Mayet. Même maintenant, le loyer du Joy Care Center est fourni et malgré la pandémie, quelqu’un a payé pour la location du centre pour une année complète! Le pasteur Mayet a pu aider à l’éducation de certains des enfants dont elle s’occupait et les a envoyés dans des écoles semi-privées pour étudier davantage pendant qu’elle leur enseignait l’anglais et l’évangile. Le pasteur Mayet est au Cambodge depuis huit ans maintenant et elle continue à servir Dieu et les autres de tout cœur. Les sacrifices qu’elle a faits pour les autres sont devenus un catalyseur de changement dans les cœurs et les vies de ceux qui l’entourent.


Le travail de Dieu fait à la manière de Dieu ne manquera jamais de l’approvisionnement de Dieu. Il est un Dieu impressionnant, merveilleux et puissant en puissance. Il est l’auteur de la sagesse et Il régnera pour toujours! Par conséquent, levons nos mains et donnons-Lui la plus haute louange!



Esaïe 41:10

Ne crains donc pas, car je suis avec toi ; ne sois pas consterné, car je suis ton Dieu. Je vous fortifierai et je vous aiderai ; je vous soutiendrai avec ma droite juste.




(Traduit par: Pasteur Yav Tshishind a Mbav)

6 views0 comments

Comentarios


bottom of page