top of page

"Ne vous plaignez pas car Dieu connaît vos besoins avant même que vous Lui demandiez"

Updated: Sep 18, 2022

« UNE VIE SOUS LA SOUVERAINETÉ DE DIEU » (Partie 3)


Après un séjour d’un an au Vietnam, Sœur Ana Tuquero s’est rendue aux Philippines pour informer son église de sa mission. Son église lui annonça qu’ils ne pouvaient plus la soutenir pendant son voyage missionnaire. Sœur Ana a accepté leur décision, mais veut toujours obtenir leur bénédiction alors qu’elle retourne au Vietnam. Elle ne voulait pas aller contre leur volonté, mais elle savait aussi que Dieu voulait qu’elle retourne au Vietnam après avoir prié fort à ce sujet. Après avoir prié et jeûné et avoir eu une longue conversation avec ses pasteurs et son pasteur principal, ils lui ont permis de retourner au Vietnam. Mais ils ne pouvaient plus la soutenir financièrement. Soeur Ana a pu amasser des fonds grâce à un banquet pour les missions. Elle avait l’argent, mais c’était suffisant pour un aller simple. Les compagnies aériennes ne permettent pas aux touristes philippins de sortir du pays avec un billet aller simple. Sœur Ana n’avait pas encore de visa, elle tombe donc dans la catégorie des touristes à l’époque. Elle comptait sur l’aide de Dieu et croyait que Dieu ferait un chemin pour elle. Le jour de son départ, l’agent d’immigration ne lui a pas demandé pourquoi elle n’avait qu’un aller simple. On lui a permis de monter à bord de l’avion sans difficulté. Elle était extrêmement heureuse de n’avoir rencontré aucun problème en route pour le Vietnam. Comme Sis Ana continue de rester au Vietnam avec moins d’argent, elle s’inquiétait de la façon de payer son loyer. Un dimanche matin, elle était anxieuse de sa situation. Avant d’aller à l’église, elle pleurait beaucoup le matin en priant. Pendant la louange et l’adoration, Sœur Ana a encore pleuré. Elle a versé son cœur et tous ses soucis à Dieu. Puis, après le service religieux, elle a été surprise quand quelqu’un lui a remis une enveloppe. Quand elle est arrivée à la maison, elle a vérifié l’enveloppe et a vu qu’il y avait de l’argent, assez pour payer son loyer et une allocation pour quelques jours. Elle a appelé cette personne et lui a demandé pourquoi elle avait donné ce montant à Sœur Ana. « Le Seigneur m’a parlé et a dit que vous en aviez « besoin », a répondu la femme. Cela a rappelé à Sœur Ana que Dieu connaît ses besoins et qu’elle n’a rien à craindre. Elle a pleuré à Dieu et s’est repentie d’avoir douté de Lui. « A partir de maintenant, je ne douterai plus de toi, Seigneur » s’écria Sœur Ana et remercia le Seigneur. Dès lors, elle a fait pleinement confiance à Dieu pour subvenir à ses besoins dans sa vie. Et cela a renforcé sa foi en Dieu. Sœur Ana continue à aider dans l’église philippine et a pris des tâches et des responsabilités. Elle continue de former des gens et, comme le noyau est établi d’un certain ministère ou rôle, elle passerait le leadership à d’autres. Elle a appris beaucoup de choses en servant le Seigneur et les autres. Dieu l’a rendue capable et le verset « Je peux tout faire par le Christ qui me fortifie » a donné à Sœur Ana la confiance nécessaire pour faire n’importe quoi. « Combien je suis reconnaissant de faire partie de cette église philippine, qui est devenue ma maison lorsque j’étais loin de chez moi. Ils ont été très serviables et ont soutenu mes efforts de mission alors qu’ils m’ont confié le service de diverses façons », a commenté Sis Ana. En 2003, la formation TESOL qu’elle avait été mise à profit lorsqu’elle a obtenu un emploi de professeur d’anglais dans l’un des centres linguistiques du Vietnam. Elle a également donné des cours particuliers et a enseigné l’anglais à des étudiants vietnamiens, coréens et japonais. Elle est devenue un fabricant de tentes et a été en mesure de servir ses étudiants. Tout en travaillant et en accomplissant le ministère où elle forme les jeunes appelés le « Groupe Timothée », des missionnaires à court terme d’Amérique sont venus lui rendre visite et ont observé le ministère que faisait Sis Ana. Elle ne savait pas que l’un d’eux était le directeur de mission d’une église dans l’Illinois. Ils sont devenus son partenaire de prière dans le ministère d’abord et finalement devenus les principaux partisans de Sis Ana jusqu’à maintenant et ils la considèrent comme leur missionnaire adopté. La situation de Sis Ana au Vietnam est devenue stable et les ministères qui lui ont été confiés ont prospéré. Les jeunes ont appris à connaître Jésus, ont reçu le salut et ont été encadrés par Sœur Ana. C’était un travail significatif car elle est devenue une partie de la vie des jeunes qui se lèveraient un jour et prêcheraient l’Evangile.

Elle est restée au Vietnam pendant 18 ans et ce furent les années les plus mémorables de sa vie. Elle a passé ses premières années à faire le travail de Dieu et elle ne regrette pas une seule chose car dans chaque épreuve sa foi a été renforcée, et elle a expérimenté la bonté de Dieu dans sa vie. Le fruit de son travail est un groupe de dirigeants qui faisaient autrefois partie du « Groupe Timothée ». Même lorsque Sœur Ana a quitté le Vietnam, ses élèves ont continué à cultiver leur foi en Dieu et à partager l’Évangile avec les autres. « C’était comme hier », a commenté Sis Ana en se remémorant tous les bons souvenirs qu’elle avait au Vietnam. Elle a quitté le Vietnam, mais elle a hâte de faire la prochaine tâche que Dieu lui donnerait. « Je ne me vois pas me reposer », a-t-elle ajouté. La vie de Sœur Ana est une grande source d’inspiration pour tous les missionnaires et elle aimerait encourager ses compagnons missionnaires à ne jamais se sentir désolés pour eux-mêmes parce que Dieu pourvoira toujours et Il connaît nos besoins avant même que nous le lui disions. Dieu voit aussi le travail de ses enfants et Il les récompense grandement. Sœur Ana désirait voyager, et Dieu a honoré ses souhaits. Elle est allée en Thaïlande, en Australie, à Hawaï, au Cambodge, à Singapour, à Macao, en Amérique et au Royaume-Uni. Le but de Dieu dans sa vie était accompagné de grandes bénédictions aussi ! Comme Soeur Ana, Dieu voit notre cœur et, dans notre obéissance, et la foi en Lui, Il est très heureux. Ne limitez pas ce que Dieu peut faire dans votre vie. Croyez qu’Il sait ce qui est le mieux pour vous car Il est bon et se soucie beaucoup de vous et de votre avenir. Lâchez les choses qu’Il vous a demandé et Il les remplacera par quelque chose de bien meilleur que vous ne pouvez l’imaginer. Dieu ne ressemble à personne et sans comparaison! Il est tout-puissant! Esaïe 58:11 Le Seigneur vous guidera toujours ; il satisfera vos besoins dans une terre brûlée par le soleil et renforcera votre cadre. Vous serez comme un jardin bien arrosé, comme une source dont les eaux ne manquent jamais.


(Traduit par: Pasteur Yav Tshishind a Mbav)

4 views0 comments

Comments


bottom of page