top of page

"Mes ennuis sont devenus la porte de ma percée tant attendue!"

VOTRE PÈRE SAIT DE QUOI VOUS AVEZ BESOIN AVANT DE LUI DEMANDER (Partie 2)



Il peut y avoir des moments où nous ne pouvions pas comprendre pourquoi Dieu permet certaines choses, mais une chose demeure ; Dieu est toujours bon. Peu importe la difficulté de votre situation, Dieu peut la transformer en bien. Et à travers cette difficulté, nous pouvions voir la gloire de Dieu. Comme l’histoire de sœur Badette Bagalso continue, vous pouvez voir comment Dieu a changé sa situation chaque fois qu’elle a déversé ses désirs et ses demandes à son Père du Ciel, le Dieu Tout-Puissant et omniscient. Sœur Badette était restée 5 mois au Cambodge lorsqu’elle a reçu une offre d’emploi pour enseigner au Vietnam. Comme elle cherchait le Seigneur, elle a décidé d’accepter le travail, s’est envolée pour le Vietnam, et a rencontré son nouvel employeur. Cependant, il ne s’est pas avéré aussi bon qu’elle s’y attendait. Son nouvel employeur avait prévu de la piéger. Comme aucun logement ne lui était fourni, on lui a demandé de réserver un hôtel pendant qu’elle était au Vietnam. Mais c’était trop coûteux. Quelques jours se sont écoulés, mais son employeur ne lui a pas donné d’étudiants. Sœur Badette l’a appelé pour obtenir une mise à jour. Pendant qu’ils parlaient, il voulait réduire le taux initial qu’il lui avait offert pendant l’entrevue. Sœur Badette sentait que quelque chose était douteux, mais elle gardait l’esprit ouvert. Lors de son premier jour de travail, elle a rencontré une dame vietnamienne et lui a demandé si elle savait où louer. Comme chaque jour passe, la facture d’hôtel monte et son nouvel employeur n’avait pas l’intention de payer pour elle. Le lendemain, la dame vietnamienne lui a envoyé un message et lui a offert que Sœur Badette puisse rester avec elle dans sa luxueuse copropriété puisqu’elle vit seule. Ils ne se sont rencontrés que deux fois, mais elle a laissé Sœur Badette vivre avec elle. De plus, chaque fois qu’elle partait travailler, elle s’assurait que le frigo était plein de nourriture. Sa générosité était si étonnante envers Sis Badette. C’était vraiment le Seigneur qui l’utilisait pour subvenir aux besoins de Sœur Badette. Le nouvel employeur de Sœur Badette ne voulait pas payer pour son visa, elle a donc dû quitter après ses 21 jours au Vietnam pour éviter de rester trop longtemps. Elle a dit à l’école qu’elle devait quitter, donc elle a besoin de son salaire. Son patron l’a menacée que si elle prenait son salaire elle serait hors de l’école. Badette a décidé de démissionner et a fait son chemin au Laos. Elle a dû voyager seule dans un endroit où elle n’a jamais été, n’a pas de connaissances, et avec très peu d’argent. Du Vietnam, elle s’est rendue au Laos et est retournée au Vietnam. En cours de route, elle a rencontré un Philippin qui l’a ensuite aidée à trouver un emploi. Elle sentit que Dieu était avec elle et fit son voyage très mémorable. Lorsqu’elle est arrivée à Hanoi, elle a obtenu un emploi et des emplois à temps partiel qui ont permis à ses enfants de venir au Vietnam. Elle a également rencontré des Philippins et a commencé à avoir des bourses hebdomadaires avec eux. Certains des Philippins qu’elle a rencontrés étaient perdus, alors elle les a adoptés et pris soin d’eux. Sa place n’était pas assez grande et son salaire n’était pas si élevé pour qu’elle s’occupe des autres, mais ils ont tous expérimenté comment Dieu les soutenait. En Décembre 2017, une connaissance australienne a communiqué avec elle et lui a offert un emploi. La société a payé pour son bureau à domicile, les services publics, et tout ce dont elle a besoin. Ils lui ont obtenu un bureau à domicile dans l’une des copropriétés Sis Badette désiré. Elle et ses enfants ont déménagé dans un nouvel endroit. Elle travaillait en ligne et enseignait l’après-midi. Le Seigneur l’a vraiment bénie. Elle a deux boulots et n’a pas à payer les frais. Ses amis philippins ont continué à rester à sa place précédente qui était également libre parce qu’il a été fourni par l’école. Tout s’est bien passé, et Sœur Badette était vraiment reconnaissante pour ce que le Seigneur avait fait. Cependant, elle estimait qu’il était temps pour elle de quitter son emploi d’enseignante. De plus, l’entreprise australienne qui l’a embauchée lui a demandé de déménager à Ho Chi Minh-Ville pour l’expansion de l’entreprise. Après s’être assurée que ses amis philippins s’étaient installés, elle et ses enfants ont pris l’avion pour Ho Chi Minh-Ville, et une fois de plus, l’entreprise pour laquelle elle travaille lui a fourni un plus grand bureau à domicile et a payé tous ses frais de subsistance. En août 2018, Sis Badette était à Ho Chi Minh-Ville avec ses enfants. C’était en fait le désir de son fils qu’ils resteraient tous à Ho Chi Minh pour ses études. Elle a vu que le Seigneur a accordé le désir de son fils. Elle était heureuse de voir que ses enfants, à un jeune âge, grandissent aussi leur foi en Dieu. L’endroit où ils logent est tellement incroyable. Il y a de beaux équipements et il est spacieux. C’est pourquoi il est si cher. Cela coûterait environ 30 000 pesos par mois. Si ce n’était de l’entreprise australienne, Sis Badette ne pourrait pas payer pour cela. Elle travaillait à temps plein dans l’entreprise en ligne depuis qu’elle a quitté son emploi d’enseignante. Le coût de la vie à Ho Chi Minh-Ville est également élevé, ce qui signifie qu’ils devraient simplement dépendre de Dieu sur la façon dont il les soutiendrait. Puis, en Novembre, Sis Badette a reçu des nouvelles inattendues. L’entreprise a soudainement mis fin au contrat avec elle. Elle a été prise au dépourvu et a pensé aux dépenses qu’elle aurait à payer. Cependant, elle s’est immédiatement tournée vers Dieu. « Seigneur, je sais que si tu veux que nous vivions ici, tu seras celui qui paiera notre loyer et nos frais de subsistance » pria Sœur Badette au Seigneur. Elle avait un autre petit projet en ligne qu’elle n’a pas vraiment pris en compte avant parce qu’il ne gagnait pas beaucoup. Étonnamment, cette entreprise commence à décoller. C’est un revenu passif et elle a gagné le triple du montant de son salaire précédent dans l’entreprise australienne. Après avoir travaillé pour eux pendant deux ans, elle a quitté son emploi malgré la pandémie actuelle. Sœur Badette a rencontré une nouvelle partenaire d’affaires et sa famille a déménagé dans une plus grande maison aussi. Ils sont dans l’attente de ce que le Seigneur a pour elle et sa famille. Elle continue à vivre par la foi et fait confiance à son Père du Ciel qui connaît tous ses besoins avant même de demander. La chose cruciale pour nous de se rappeler est que tout ce que Dieu fait pour nous comme Ses enfants est pour notre bien. Nous sommes bénis à la fois dans le don et l’enlèvement parce que les deux sont pour l’amour de notre joie. Ainsi, peu importe les environnements, les revers, les tribulations ou les souffrances auxquels nous faisons face, nous croyons que toutes les choses sont entre les mains de Dieu. Aussi longtemps que nous prions et que nous comptons sur Lui et que nous avons une véritable obéissance et que nous maintenons fermement notre foi en Lui, nous pouvons obtenir Sa direction et voir Ses oeuvres merveilleuses. Personne n’est comme Lui. Il est le Seul vrai Dieu. Job 1:21 Et il dit : « Je suis sorti nu du ventre de ma mère, et je reviendrai nu. L’Éternel a donné, et l’Éternel a pris; Béni soit le nom de l’Éternel ».


(Traduit par: Pasteur Yav Tshishind a Mbav)

8 views0 comments

Kommentare


bottom of page