top of page

Il a vendu le plan éducatif de ses enfants et a obtenu une assurance à vie de Dieu!

LAISSEZ DIEU ÉCRIRE VOTRE HISTOIRE (Partie 2)



C’est un véritable test de foi quand les missionnaires sont appelés à aller sur le terrain de la mission. Il est déjà difficile d’être dans un pays différent tout seul, mais il est beaucoup plus difficile d’amener sa famille avec vous. En tant que chef de famille, vous seriez responsable non seulement de vous-même, mais aussi de votre conjoint et du bien-être de vos enfants. Mais Dieu a promis de prendre soin de notre famille tant que nous obéissons à Sa volonté dans nos vies. C’est la suite de l’histoire du pasteur Niel Romero.


Après leur voyage réussi en Thaïlande, ils ont décidé de partir en mission à long terme. Lui et sa femme sont revenus aux Philippines avec le cœur rempli d’excitation comme missionnaires. Cependant, en tant que parents, ils s’inquiétaient de la façon de convaincre leurs enfants de déménager dans un nouveau pays. Ils avaient deux enfants qui sortaient de l’école primaire à l’époque. Ils savaient qu’il serait difficile de demander à leurs enfants de déménager, de s’adapter à un nouvel environnement et de laisser leurs amis derrière eux. Ils ne voulaient pas simplement l’imposer, mais ils aimeraient que leurs enfants veuillent l’idée d’aller en Thaïlande.

Ils se demandent comment annoncer la nouvelle à leurs enfants. Le pasteur Niel et sa femme ont prié et ont demandé l’aide de Dieu : « Seigneur, s’il te plaît, parle aux enfants ; nous ne voulons pas qu’ils aient l’impression de n’avoir pas le choix ». Après leur prière sincère, le pasteur Niel et sa femme ont eu une conversation sérieuse avec leurs enfants. Ils leur ont tout expliqué que Dieu les a appelés à aller en Thaïlande et qu’ils doivent tout laisser derrière eux. À leur grande surprise, leurs enfants étaient impatients de partir ! Ils ont loué Dieu pour avoir touché le cœur de leurs enfants, mais un autre problème leur a été présenté. Ils ont dû tenir compte de l’éducation de leurs enfants lorsqu’ils ont déménagé en Thaïlande. Les écoles internationales seraient trop chères et n’auraient aucune source de revenus. Alors qu’ils priaient à nouveau Dieu, Il entendit leurs prières et leur donna une réponse. Une école à domicile leur a été proposée ; une école de demain est un programme scolaire primaire et secondaire que les enfants du pasteur Niel peuvent suivre pendant qu’ils sont en Thaïlande. Non seulement Dieu a répondu à leur prière, mais ils ont reçu une autre bénédiction, en tant que missionnaires, ils ont reçu une réduction lorsqu’ils inscrivent leurs enfants au programme de l’École de demain. Mais ils ne pouvaient pas enseigner les matières à leurs enfants parce que s’ils le faisaient, ils n’auraient pas le temps de faire leur ministère. Ainsi, ils ont prié à nouveau, et Dieu a envoyé des gens pour être les enseignants de leurs enfants. Deux femmes seules se sont jointes aux Équipes internationales des Philippines, une organisation d’envoi de mission dont fait partie le pasteur Niel. Les deux dames voulaient aller en Thaïlande, alors le pasteur Gani Sison, directeur exécutif de l’ITP, les a présentées au pasteur Niel. Il était si heureux que l’équipe ait été formée avant même leur départ des Philippines. Pasteur Niel estimé l’argent dont ils avaient besoin pour le billet d’avion et les dépenses là-bas. Pendant que le pasteur Niel priait, Dieu lui a dit : «Vous avez fait un investissement, n’est-ce pas? Vendez-le.» Il est apparu sur le pasteur Niel le plan éducatif qu’il a obtenu pour ses enfants avant qu’il a payé depuis plusieurs années déjà.

Il hésitait à vendre le plan éducatif car c’est l’avenir de son enfant, mais Dieu a affirmé dans son cœur qu’Il prendra soin de Sa famille. Il a vendu le plan et a obtenu une énorme somme d’argent. Il a été en mesure de le vendre pour 100 000 pesos et a obtenu 90 000 pesos après avoir réglé certains paiements concernant le processus de vente. Il a estimé un budget de 30000 pesos par mois pour le loyer et les dépenses dont ils pourraient avoir besoin en Thaïlande. Ils ont recueilli l’argent pour leur billet d’avion, et il a été fourni selon leurs besoins. Tout a été réglé et ils étaient prêts à aller de l’avant. Ils se sont tous envolés vers la Thaïlande avec enthousiasme et ils étaient tellement reconnaissants pour la façon dont Dieu a fait que cela se produise. Ils ont loué une chambre et pendant leur premier mois, ils n’ont eu aucun problème parce qu’il leur restait encore des fonds. Bien que le plus grand défi serait après leur troisième mois. Comment vivraient-ils avec seulement les 90.000 pesos qu’ils ont apporté?


Mais c’est alors qu’ils ont vu la bonté de Dieu en subvenant à tous leurs besoins parce que leur budget de 3 mois a duré trois ans pendant leur séjour en Thaïlande. C’était incroyable comment Dieu utilisait des hommes et des femmes de paix pour les bénir et les aider avec leurs besoins financiers. Ils n’avaient pas de travail parce qu’ils se concentraient sur leur ministère en Thaïlande, mais parce qu’ils cherchaient Dieu d’abord, tout ce dont ils avaient besoin était fourni. Il fut même un temps où le pasteur Niel se rendit en Hongrie pour une conférence. Même maintenant, il ne pouvait pas expliquer comment cela a été possible parce que quand il s’agit de l’aspect financier, ils n’avaient aucune source de revenus, mais ils savaient dans leur cœur qu’ils avaient juste besoin de compter sur Dieu.


Leur histoire est un grand encouragement, en particulier pour les familles missionnaires qui sont également appelées à se rendre sur le terrain missionnaire. Cela peut être difficile, mais notre confiance et notre espérance se trouvent en Dieu. Il était étonnant de voir comment Dieu touchait le cœur de sa femme et de ses enfants pour être à bord avec l’œuvre de Dieu dans un pays étranger ; et à cause de leur obéissance et de leur sacrifice, Dieu a honoré leur foi et a répondu à leurs prières. Louons le Seigneur et proclamons son nom ! Faisons connaître aux nations ce qu’Il a fait ! Alléluia au Très-Haut !


Joshua 24:15

«Et s’il vous semble mauvais de servir l’Éternel, choisissez-vous en ce jour que vous servirez; que ce soit les dieux que vos pères ont servis qui étaient de l’autre côté du déluge ou les dieux des Amoréens, dans le pays duquel vous habitez; mais pour moi et ma maison, nous servirons l’Éternel.»




(Traduit par: Pasteur Yav Tshishind a Mbav)

9 views0 comments

Comments


bottom of page