top of page

Dieu appelle les opprimés car Ils n'ont pas confiance en leur efforts et capacités.

CE N’EST PAS À PROPOS DE MOI, C’EST À PROPOS DE DIEU


Dieu appelle ceux qui sont défavorisés. Il les appelle parce qu’Il sait qu’ils sont plus facilement disponibles pour recevoir Sa grâce et ne pas avoir confiance en leurs propres efforts ou capacités. Par conséquent, ne vous disqualifiez pas lorsque Dieu vous appelle. Ne pensez pas que Dieu ne peut pas vous utiliser pour Sa gloire. Vous êtes l’une de Ses plus grandes créations et Il veut que vous fassiez partie de Son travail ici sur terre. Sœur Rhoda Mendoza, une des missionnaires de l’IT au Cambodge, n’a pas eu une vie facile avant de devenir missionnaire. Elle a eu une enfance difficile. Grandir a été particulièrement difficile pour elle parce qu’elle avait une relation brisée avec sa famille. Elle avait 18 ans quand Dieu l’a appelée à prendre le chemin qu’il avait pour elle. Depuis 1985, Sis Rhoda connaissait les Équipes Internationales des Philippines, une organisation missionnaire parce que sa tante est l’une des missionnaires informatiques. Le ministère dans lequel sa tante était impliquée était dans le bidonville. Après Sis Rhoda a obtenu son diplôme d’études secondaires, elle a déménagé à Manille et a vécu avec sa tante. Sœur Rhoda s’est impliquée dans le ministère comme elle allait le faire avec des missionnaires de l’IT d’autres pays. Elle aidait à traduire et elle s’amusait aussi, mais le Seigneur avait un plan différent. Dieu l’a envoyée là-bas non seulement pour aider à traduire et à s’amuser, mais aussi pour la façonner et la préparer à son plan. Elle a réalisé qui elle était en Christ et a vu l’image plus grande du plan plus grand de Dieu - quelque chose d’incomparable qu’elle pouvait imaginer! Comme elle fréquentait les bidonvilles avec le missionnaire, elle était déjà encadrée par le missionnaire sans s’en rendre compte, jusqu’au jour où Dieu a changé son cœur. Elle a vu beaucoup de pauvreté où des gens moins fortunés arrivaient à peine à joindre les deux bouts et ne savaient jamais d’où venait le prochain repas. Sœur Rhoda a vu combien elle était bénie, et Dieu lui a montré de ne pas s’apitoyer sur elle-même parce qu’elle est aimée de Lui. Elle a donc voulu partager l’amour de Dieu qu’elle avait reçu et le partager avec d’autres personnes, en particulier avec les jeunes. Au fur et à mesure que grandissait sa passion pour le service de Dieu, s’approfondissait sa relation avec le Père céleste. Elle avait le désir d’en apprendre plus sur Dieu, alors elle a étudié dans une école biblique à World of Life à Laguna. Puis en 1991, elle a rejoint officiellement les Équipes Internationales des Philippines et est devenue membre du Ministère des Pauvres Urbains. Pendant de nombreuses années, elle a servi et c’est devenu sa zone de confort. C’est en 1999 qu’elle s’est sentie mal. Elle aimait ce qu’elle faisait, mais quelque chose n’allait pas, et quelque chose lui manquait. Elle a réalisé que ce qu’elle faisait était devenu plus une routine et qu’elle comptait sur sa force plutôt que sur Dieu. Sœur Rhoda ne voulait pas ressentir cela, alors elle a cherché le Seigneur et elle a réalisé que Dieu travaillait quelque chose dans son cœur et lui enseignait plus sur la foi et la confiance. Puis Dieu lui a dit : «Sors de ta zone de confort». Elle ne savait pas ce que cela signifiait au début. Alors, elle a prié et cherché Dieu pour la clarté et la direction et c’est là qu’elle a reçu une réponse qu’elle a dû sortir de son pays. C’était un moment où Dieu lui apprenait à grandir plus profondément dans sa foi et à avoir confiance en Lui. Au début, elle ne savait pas où aller, mais elle n’arrêtait pas d’entendre la nouvelle par l’intermédiaire de ses amis au sujet de la discrimination raciale qui était présente aux États-Unis entre les Afro-Américains et les Blancs. Comme IT USA avait un ministère à Chicago Inner City, elle a exprimé son désir au Directeur exécutif de IT Philippines, le Pasteur Gani Sison, d’aller aux États-Unis pour un court voyage missionnaire. Le processus et l’itinéraire ont été coordonnés entre IT USA et IT Philippines. Cependant, Dieu avait un autre plan pour elle. Sa demande de visa lui a été refusée à deux reprises, même si elle avait satisfait aux exigences. Une semaine plus tard, le pasteur Gani Sison lui a parlé. Il lui a parlé du besoin de missionnaires au Cambodge. Elle a décidé d’y aller, et elle a découvert plus tard que l’itinéraire qu’elle était censée avoir aux États-Unis pendant six mois était également dans une communauté cambodgienne. Elle a vu comment le Seigneur a dirigé ses pas sur le droit chemin. Elle est allée au Cambodge pendant six mois pour voir si c’était l’endroit pour elle. Elle est allée au Cambodge sans amis et n’avait aucune idée de la langue, mais seulement la promesse de Dieu qu’il ne la quittera jamais ni ne l’abandonnera. Elle porte aussi dans son cœur le verset trouvé dans les Proverbes 3:5-6 : «Ayez confiance en Yahvé de tout votre cœur et ne vous appuyez pas sur votre propre compréhension. De toutes vos manières, reconnaissez-Le, et Il aplanira vos chemins. » Et cela était plus que suffisant pour qu’elle s’y accroche. Alors qu’elle servait au Cambodge, elle savait dans son coeur qu’elle y appartenait. Elle éprouvait tellement d’amour et de compassion pour les Cambodgiens. Elle est au Cambodge depuis près de 21 ans maintenant et elle continue à servir le Seigneur et elle y est heureuse. Elle a aussi eu la chance d’aller dans d’autres pays en faveur de Dieu. En développant sa relation avec Dieu, elle sait qu’il ne s’agit jamais d’elle, mais de Lui. Connaître Dieu donne à Soeur Rhoda tant de joie à le servir. « Ce n’est pas ce que nous faisons pour Lui qui devient une performance parfois. Mais au cours de mes 21 années au Cambodge, j’ai réalisé que je trouvais la plénitude dans le Christ seul. Alors que nous donnons le meilleur de nous-mêmes au Seigneur et que nous lui abandonnons tout ce que nous apprenons chaque jour et que nous lui permettons de se battre pour nous, c’est plus que merveilleux. Vous serez étonnés de ce qu’Il peut faire", a-t-elle commenté. De plus, une chose était claire pour elle : un ordre de Dieu : « Fais venir mon peuple devant moi et laisse l’Esprit Saint parler à tous. » Dieu est sur le trône et il nous invite individuellement à sa maison et à sa table, il attend que nous venions. Le corps du Christ a besoin de se lever et de faire ce qui a été écrit dans l’Évangile. Il ne s’agit pas de nous, mais de Lui. » Sœur Rhoda a ajouté. En dehors de Ses dons – qui sont abondants – Dieu est digne de notre louange simplement pour ce qu’Il est. Il est bon que nous le reconnaissions. Il est bon de le louer quand nous en avons envie et il est bon de le louer quand nous ne le faisons pas. Il est bon de lever les prières de louange au Seigneur! Notre Dieu tout-puissant !

Galates 2:20 J’ai été crucifié avec le Christ. Ce n’est plus moi qui vis, mais le Christ qui vit en moi. Et la vie que je vis maintenant dans la chair que je vis par la foi dans le Fils de Dieu, qui m’a aimé et s’est donné pour moi.




(Traduit par: Pasteur Yav Tshishind a Mbav)

6 views0 comments

Comments


bottom of page