top of page

"Dans mes moments de doute, Dieu m’a parlé à travers le rêve d’un ami."

« UNE VIE SOUS LA SOUVERAINETÉ DE DIEU » (Partie 2)



Y a-t-il eu un moment où vous ne saviez pas pourquoi vous existez et où vous vous êtes demandé « Quel est mon but dans la vie? » Vous n’êtes pas seul. Beaucoup de gens vivent leur vie en se décourageant et en pensant qu’ils n’ont pas de but dans la vie. Mais ce n’est pas vrai. Qui que vous soyez — quelles que soient vos expériences de vie, vos talents, vos capacités physiques ou votre rôle —, vous avez un but. Dieu vous a créés avec un but et une partie de Son plan divin ici sur Terre. Vous ne le savez peut-être pas maintenant, mais il vous sera révélé une fois que vous aurez une relation avec votre Créateur – Dieu. Il vous a donc créés, il sait exactement de quoi vous êtes capable et il a désiré que vous atteigniez le but de votre vie. Mais vous devez rester connecté avec Lui parce qu’Il vous mènera à l’accomplissement de votre but. Sœur Ana Tuquero, une IT missionnaire, vit une vie déterminée car elle obéit volontiers à l’appel de Dieu dans sa vie. Les choses que Dieu a faites tout au long de sa vie sont devenues si fécondes que les gens autour d’elle sont bénis à cause de son obéissance.

Après son court voyage missionnaire au Vietnam avec l’instruction de Dieu qu’elle ira pour une mission à long terme, Sis Ana est retournée aux Philippines pour s’y préparer. Au début de 2001, elle a commencé à parler à ses pasteurs et amis de son plan pour aller sur des missions à long terme. Depuis qu’elle a quitté son emploi, elle n’avait pas son propre argent, mais c’est à ce moment qu’elle a vu comment Dieu subvenait à ses besoins. Elle hésitait à demander de l’argent à sa mère, mais Dieu utilisait les gens autour d’elle pour la bénir. C’était un revirement complet des événements pour elle était habituée à être si indépendante, mais maintenant, elle n’a pas d’argent et en plus de cela, elle se préparait à aller sur une mission à long terme qui nécessiterait beaucoup d’argent.

Certaines personnes remettaient en question sa décision. Cependant, Sœur Ana voulait obéir à Dieu, alors elle a décidé d’aller de l’avant. Mais il y a eu des cas où elle n’a pas pu s’empêcher de s’inquiéter de la façon dont elle pourrait aller au Vietnam pour des missions à long terme quand son église lui a dit qu’ils la soutiendront dans ses prières mais qu’ils ne peuvent pas promettre de la soutenir financièrement. Puis, son amie lui a posé une question très convaincante : « Ana, doutez-vous de Dieu? Parce que j’ai rêvé de vous. » Sœur Ana a réalisé que Dieu lui parlait à travers son amie. Dieu a voulu l’assurer qu’Il sera avec elle à chaque pas du chemin. Tout ce qu’elle a à faire est de lui faire confiance. Elle a prié et s’est repentie pour s’inquiéter et a décidé d’abandonner sa situation actuelle à Dieu.


Elle avait l’intention d’aller au Vietnam le 5 Mars 2001. Comme sa « date de foi » approche à grands pas, elle n’a toujours pas d’argent en main. Ce dimanche-là, on a dit à Sis Ana qu’il y avait une commande prévue pour elle. Son pasteur principal a accepté de l’envoyer sur le terrain de la mission, alors elle a donné son témoignage d’appel missionnaire et a été prié par ses pasteurs et toute l’église. Elle a été surprise lorsque le pasteur principal a demandé à la congrégation une deuxième offre en quatre services pour soutenir le travail missionnaire au Vietnam. Les gens qui étaient présents ce jour-là ont été utilisés par Dieu pour subvenir à ses besoins. Lors du troisième service, Sœur Ana n’a pas pu arrêter ses larmes car elle sait que l’argent serait déjà suffisant pour ses besoins.

Le lendemain, elle a reçu un appel téléphonique de son pasteur disant qu’ils ont recueilli 120.000 pesos qui pourrait couvrir ses dépenses de six mois au Vietnam. Sœur Anna a pleuré et remercié le Seigneur de faire un grand miracle! Elle n’a jamais imaginé que cela arriverait en un jour et que ses besoins seraient satisfaits.

Maintenant, elle a l’argent dont elle a besoin pour aller au Vietnam. Cependant, sa mère est souvent tombée malade, et elle ne pouvait pas supporter de partir alors que sa mère était malade. Elle a demandé à son pasteur de prier pour sa mère. Sa mère a réalisé qu’elle devait abandonner Sis Ana à Dieu, et elle n’a rien à craindre. Toutes ses angoisses avaient disparu, et elle commençait à se sentir mieux. Sœur Ana s’inquiétait aussi pour ses frères et sœurs qui sont nouveaux dans leur foi en Christ, mais Dieu lui a assuré que l’Esprit Saint fonctionnera dans leur vie. Tous ses soucis ont été pris en charge par Dieu et Sis Ana est allée au Vietnam et s’est engagée à rester au moins deux ans. Dieu lui a enseigné beaucoup de choses et elle a commencé à construire des relations avec les habitants, en particulier avec les jeunes à travers des cours d’anglais gratuits. Elle a formé les jeunes, espérant qu’un jour ils seront au service de leur peuple. Après deux ans, Sis Ana est retournée aux Philippines. Cependant, sa mission au Vietnam n’est pas encore terminée. Elle doit retourner au Vietnam, mais cette fois, elle devra faire face à d’autres défis. L’histoire de Sis Ana ne s’arrête pas là. Dieu écrit son histoire de la manière la plus étonnante qu’elle n’aurait jamais imaginée. Car Dieu est le meilleur auteur et quand nous Le laissons écrire notre histoire, nous ne regretterions jamais comment les événements se dérouleraient car Il est bon, et Il ne veut que le meilleur pour nous. Louons notre bon et bon Père. Comme nous sommes bénis de l’appeler « Père » – le Dieu qui a fait l’univers et qui gouverne tout ! Éphésiens 2:10 Car nous sommes l’œuvre de Dieu, créé en Jésus-Christ pour faire de bonnes œuvres, que Dieu a préparé à l’avance pour nous.




(Traduit par: Pasteur Yav Tshishind a Mbav)

7 views0 comments
bottom of page